๐™‡โ€™๐™ž๐™ฃ๐™จ๐™–๐™ž๐™จ๐™ž๐™จ๐™จ๐™–๐™—๐™ก๐™š ๐™—๐™š๐™–๐™ช๐™ฉรฉ ๐™™๐™š ๐™กโ€™๐™ž๐™ข๐™ฅ๐™š๐™ง๐™›๐™š๐™˜๐™ฉ๐™ž๐™ค๐™ฃ

ยซSolitude โ€“aprรจs le feu dโ€™artifice une รฉtoile filanteยป

Une lรฉgende raconte que le jeune RIKYU, dรฉsireux dโ€™apprendre les codes de ce rituel ancestral, sโ€™en alla trouver un maรฎtre de thรฉ reconnu du nom de TAKEENO JOO. Ce dernier, pour tester les capacitรฉs de son nouvel apprenti, l’envoya sโ€™occuper du jardin. RIKYU le nettoya de fond en comble et le ratissa jusquโ€™ร  ce quโ€™il soit parfait. Toutefois, avant de prรฉsenter son travail ร  son maรฎtre, il secoua un cerisier et quelques fleurs tombรจrent sur le sol. Cette touche dโ€™imperfection offre de la beautรฉ ร  la scรจne et cโ€™est ainsi que naquit le concept de Wabi-Sabi.

L’art de la photographie au Collodion est pour moi comme un cocktail entre la photographie et la peinture.